L’univers minéral
Réalisation de sols, façades, salles de bains, cuisines, mobiliers en Granito, Terrazzo. Marbre poncé et poli.

La technicité

Prescription pour cahier des charges

Le revêtement en granito pour surfaces horizontales coulé in-situ est constitué de grains ou éclats de marbres calibrés de 2 à 16mm dans les versions les plus courantes, parfaitement liaisonnés par du ciment blanc ou gris, avec ou sans adjonction de pigments, à l’exclusion expresse de tout composant de masse à base de résine de synthèse ou époxydique. (Hors primaires d’accrochage si la nature du support ou le mode de mise en oeuvre l’imposent.)
Ainsi agglomérée de manière entièrement minérale, cette matière répond parfaitement à toutes les exigences autorisant sa classification à la norme de « Haute Qualité Environnementale ». (HQE norme BREEAM)

Le prescripteur prendra en compte une réservation minimale de 10 à 15mm (granito) pour ce type de revêtement, suivant croquis ci-dessous pour une pose en frais sur frais par exemple, et jusqu’à 30 à 40mm (terrazzo) dans les cas où les textures granulométriques l’imposeront.

Le travail sera mis en oeuvre par des ouvriers mosaïstes qualifiés et réalisé en trois étapes distinctes:

La première phase, (conditionnelle) réalisée par des maçons qualifiés conformément aux DTU en vigueur, comprend la mise en oeuvre de la sous-couche en béton chape, (mais qui peut aussi être une dalle ou un dallage) et est constituée de sable de rivière dosé à 350 kgs de ciment par M3. La chape sera parfaitement homogène et monolithique avec une résistance à l’arrachement d’un minimum de 1,5mpa, et armée d’un treillis soudé métallique de maille minimale 50mm x 50mm et de masse minimum de 650g/M2 à l’exclusion de tout « grillage à poule » ou autre armature non adaptée. Dans le cas d’un chauffage par le sol, le treillis sera de minimum 150X150X5mm, soigneusement positionné au tiers de l’épaisseur de la dalle. (Les supports de nature anhydrite sont proscrits)

La deuxième phase, comprend le revêtement en granito coulé proprement dit, sur une épaisseur de 10mm (granito) à 30mm (terrazzo), voire au delà dans certain cas, dit : couche d’usure. Cette épaisseur dépendra de la taille du calibre des grains de marbres choisis, mais aussi du mode de mise en œuvre retenu compte tenu des thèmes et motifs qui pourraient y être incorporés.

Les joints de rupture, pour toutes surfaces horizontales, seront répartis judicieusement suivant les dimensions de la pièce, pour former des aires variables calepinées conformément au DTU 26.2 P1-1 chapitres 8.4.2 et 8.4.3:
« Dans le cas d’une pose intérieure solidaire du support de structure, les joints de fractionnement sont à exécuter tous les 60 m2 et au plus tous les 8 m linéaire.
Dans le cas d’une pose intérieure désolidarisée ou flottante, le fractionnement des surfaces est ramené à environ 40 m2 pour un linéaire maximum de 6 m.
Les couloirs seront fractionnés par surfaces de 6 m de longueur maximale. »
D’une manière générale, il est admis que la longueur d’un panneau ne pourra excéder trois fois sa largeur. (Élancement)

Les joints standards seront en aluminium d’une épaisseur de 3mm minimum et de la hauteur du revêtement granito. Ils suivront impérativement, le cas échéant, les tracés des sciages éventuels du support. L’utilisation d’inox est à proscrire, celui-ci formant un point dur lors du polissage.

Aux passages de portes, toutefois, les joints seront insérés dans la chape sur une hauteur minimum du tiers de celle-ci.
Sur demande, il pourra être fait usage de joints en laiton ou en PVC teinté. (Blanc, gris, beige ou noir)

La troisième phase, le polissage s’effectuera à l’eau ou à sec au moyen de disques abrasifs diamantés ou magnésites après séchage du revêtement granito (6 à 48 heures suivant la température et l’hygrométrie). Après un premier dégrossissage, le masticage des alvéoles se fera avec le même type de ciment utilisé, additionné de laitance d’accrochage. Le poli de finition sera du type adouci mat grain 400. Une cristallisation, une cire ou encore une métallisation donnera au revêtement son lustre final.

La glissance de finition: Voir « lien »

Remarque : Les microspores, faïençages et légères nuances dans les couleurs d’un revêtement granito sont des phénomènes naturels liés au caractère minéral et artisanal de ce type de revêtement; ils doivent être acceptés comme tels. 

 ok

Trois exemples de mode de mise en oeuvre:

 

Technicité_modifié-1 - LE GRANITO

 

 

 

 

 

 

Nouveauté

Ecole de musique de Paris Salle Cortot

Ecole de musique de Paris Salle Cortot
Monument historique classé.
Sols coulés et restauration


Hermès Paris Sols thématiques coulés en place

Hermès Paris
Sols thématiques coulés en place

Le GRANITO
  • pour les sols.
  • pour les escaliers
  • pour les façades.
  • pour les revêtements muraux.
  • pour le mobiliers.
  • pour les plans de cuisines
  • pour les salles de bains.
  • pour les bassins décoratifs.
  • pour les gardes-corps.
  • pour les monuments historiques.
Contact

Mr. Jean-Pierre Araldi

06 80 20 91 13

ou

Mr. Michaël Araldi

06 31 79 66 41